La LDH demande d’urgence la protection de la liberté de la presse

Comments (0) Actualités, Divers, Presse

Le jeudi 25 juin au soir, à Paris une manifestation spontanée et illégale de policiers en tenue, avec des dizaines de véhicules gyrophares allumés, ce qui est interdit également, a cerné les portes de la Maison de la Radio, pour faire pression sur les journalistes qui enquêtent sur les violences policières.

Paris : Plusieurs dizaines de policiers rassemblés devant la Maison de la radio

Dans quel régime est-on en train de basculer quand la police s’oppose à la liberté de la presse, après s’être opposée à la liberté d’expression et de création, et malmène sans cesse la liberté de manifestation ?

Dans quel régime est-on en train de basculer quand le ministre de l’intérieur et les préfets cèdent devant les éléments les plus extrémistes de cette police, activement soutenue dans leur révolte antirépublicaine par Marine Le Pen qui, chaque jour, en attise le feu ?

Une police républicaine, c’est une police qui respecte les libertés et les droits, son code de déontologie et la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789. C’est la police que nous voulons.

Ses éléments factieux doivent être sanctionnés.

LDH section de Quimper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *