Il est créé des commissions pour mettre en œuvre les orientations adoptées par l’Assemblée générale ou le Comité de section de la Ligue des Droits de l’Homme de Quimper.
Les commissions ont pour objet de durer dans le temps, à la différence des groupes de travail.
Chaque commission élabore son projet, un plan d’actons, un budget, détermine son fonctionnement, désigne un.e ou plusieurs référent.e.s. Les activités dépendent du nombre de personnes intéressé.e.s et des moyens pouvant être engagés.
Actuellement, les commissions sont au nombre de sept mais celui-ci peut évoluer.

Les personnes souhaitant avoir des informations complémentaires ou participer aux commissions peuvent prendre contact avec la LDH Quimper : ldh.quimper@ldh-france.org

Facebook : LDH Quimper

Téléphone (permanence): 06 44 00 65 37

 

1. La commission « Laïcité »

L’avant-dernier alinéa de l’article 1 des statuts de la LDH indique « Elle concourt au fonctionnement de la démocrate et agit en faveur de la laïcité ».
La laïcité est un pilier essente du pacte républicain, du vivre ensemble, de la faculté de croire ou de ne pas croire en toute conscience, de la liberté d’expression.
Cette commission a pour objet de défendre la laïcité, de la faire connaitre et de la promouvoir. Elle réagit à toutes atteintes portées à son encontre. Des conférences, des interventions en milieux scolaires, des débats sont organisés pour en découvrir les fondements et comprendre son histoire qui constitue une originalité bien française.

2. La commission « Exil-immigration »

Les drames humains dus à la guerre, aux dictatures, à la misère, aux catastrophes climatiques… font que l’Europe et la France se trouvent au carrefour de grands enjeux migratoires.
Le déni de ces réalités, par les pouvoirs publics pour différentes raisons, fait que les migrants ne sont pas traités dans l’accès à leurs droits comme ils le devraient. Ce n’est pas tant une crise de l’immigration que nous découvrons en France, pays riche, qu’une crise de l’accueil.
Cette commission a pour objet de veiller au respect des droits des migrantes en Finistère, à un accueil en toute dignité et d’apporter du réconfort et du soutenu à ces familles. Elle lutte contre les idées fausses portées à l’encontre des immigré.e.s.
La France est un peuple de migrant.e.s qui s’est construite par différents apports au fil de son histoire. Elle a su accueillir, s’enrichir, proposer un espoir et un avenir dans un projet collectif.

3. La commission « contre les idées fausses portées par l’extrême droite »

Cette commission a pour objet de lutter contre toutes les idées qui promeuvent la haine raciale, la xénophobie, l’homophobie, les discriminations sous toutes ses formes.
Elle œuvre pour engager des actions judiciaires contre les individus et organisations qui véhiculent des idées fausses et dangereuses pour la démocrate et la vie sociale.
Elle engage de nombreuses actons pédagogiques pour démonter et comprendre comment fonctionnent ces contres vérités en portant un regard critique sur les faits, en favorisant les débats et les échanges.

4. La commission « Identité́ trans, intersexe, sourde,…) »

Cette commission est consacrée à la défense et à la protection des droits et de la dignité des personnes transgenres, intersexuées, sourdes… si souvent stigmatisées et violentées. Les trois militantes de cette commission font parties de l’équipe de la permanence (voir 8) et sont présentes le mardi, à la MPT de Penhars (10h-12h, lieu d’accueil, d’écoute et d’orientation) ou sur rendez-vous. Elles accompagnent les personnes qui le souhaitent dans leurs démarches et/ou les mettent en lien avec des personnes / assos expertes.
La commission organise, en partenariat avec des personnes-ressources et/ou associations concernées, des actons de sensibilisation, des projections-discussions, des animations diverses, des groupes de parole et participe à des formatons, pour faire connaitre leurs situations et leurs revendications. En cas d’atteinte à leurs droits et à leur dignité, les membres de la commission les accompagnent dans leurs démarches, en liaison avec des associations alliées voir avec le service juridique de la LDH au national.
Contact :  ldhquimper.identtes@gmail.com

5. La commission « lutte contre la précarité » rendre visibles les invisibles

Cette commission a pour objet de lutter contre la précarité, l’exclusion et l’isolement par le développement des solidarités et l’accès aux droits. Elle participe à la « Conférence des solidarités » inter-associatives pour mieux appréhender les situations sociales en évolution et rechercher à rendre visibles les invisibles auprès des services publics et des pouvoirs publics. Elle contribue à ce que les personnes en grande difficulté sociale puissent accéder à leurs droits notamment sociaux. Elle contribue avec d’autres à proposer aux pouvoirs publics une évolution de leur politique.
Etre à l’écoute des personnes en situation de précarité dans le respect de celles-ci et de leur dignité, renforcer le lien social par la solidarité (prêt de matériels, covoiturage, moments de convivialité, aides aux dossiers administratifs, aide au devoir, aide aux pets travaux.) sont quelques-unes des priorités de cette commission. Cette commission anime également l’Acton « convivialité-solidarité ».

6. La commission « Communication »

Il s’agit de faire mieux connaitre les activités de la LDH de Quimper, de renforcer les adhésions et moyens financiers au prof des plus en difficultés et des personnes dont les droits sont atteints voire refusés. Elle fait des propositions pour améliorer la communication y compris sur les réseaux sociaux,
Favoriser les échanges d’expérience entre partenaires et associations humanitaires travaillant pour la défense et l’amélioration des droits humains et environnementaux.
Pouvoir informer et mobiliser les citoyennes contre toutes atteintes à leurs droits, au droit de l’Homme, aux libertés fondamentales et à la démocrate, font parte des priorités de cette commission.

7. La commission des droits culturels

Il s’agit de défendre et de promouvoir les droits culturels pour tous, dans toutes leurs diversités et sans aucune discrimination.
Œuvrer au développement d’une culture émancipatrice est au cœur de la démarche.
La commission s’attache à permettre au public les plus fragiles d’accéder à la culture sous toutes ses formes et de faciliter les pratiques culturelles. Pour les publics les plus pauvres, elle est attentive à lever toutes sortes de « frein » auprès des publics concernés et des acteurs culturels notamment les aspects financiers, de mobilité, d’image de soi.
En lien avec le groupe « convivialité-solidarité » de la LDH, elle propose des activités culturelles aux adhérent.e.s de la LDH Quimper.

8. La permanence de la LDH Quimper

Ce n’est pas une commission au sens classique du terme.
Il s’agit d’un lieu d’accueil, d’écoute et d’orientation pour toutes les personnes dont les droits et la dignité ne sont pas respectés. Tous les mardis, hors vacances scolaires, de 10h à 12h, à la MPT de Penhars, elles sont reçues (avec ou sans rendez-vous), écoutées avec attentons et confidentialité, accompagnées dans leurs démarches par les membres de la permanence chaque fois que nécessaire ou réorientées vers des personnes-ressources, associations ou institutions, en fonction de la situation.
En dehors des heures de la permanence, la LDH Quimper peut être jointe en appelant le 06 44 00 65 37 ou par email – ldhquimper.perm@gmail.com

Comments are closed.