Appel au respect de la dignité des mineurs isolés étrangers et de leurs droits fondamentaux

Comments (0) Divers

Pour la campagne des élections départementales, le Rassemblement National distribue un tract dont la tentative d’argumentation s’appuie sur des données chiffrées fausses, malhonnêtes dans leurs utilisations, voire délictueuses dans l’intention.

Il nous semble important de rétablir la vérité des données diffusées.

L’argument principal de leur tract repose sur un refus de l’accueil des « MNA », les mineurs non accompagnés étrangers, dont la prise en charge revient aux Conseils départementaux.

Pour cela, le Rassemblement national affirme :
« Un mineur isolé étranger coûte 40 000€ par an au département. »
Le coût varie beaucoup selon les départements mais concernant le Finistère, le coût annuel est de 19 345 € (1).
Comment expliquer qu’un parti politique qui se présente à une élection se permette de diffuser un chiffre 2 fois supérieur à la réalité. Ces données départementales étant parfaitement vérifiables par n’importe quel citoyen ?

A noter que ce coût est spécifique aux mineurs isolés étrangers.
Le coût prise en charge des mineurs français confiés au département est entre 55 000 € et 73 000 € à l’année, donc entre 3 et 4 fois plus. Pourquoi ne pas l’évoquer ?

Dans leur tract, le Rassemblement national continue en affirmant : « 60% sont en réalité majeurs. »
A l’issue d’une procédure très contrôlée, une partie des jeunes étrangers ne sont pas reconnus mineurs. Ceux-ci ne sont pas des majeurs avérés, mais des jeunes qui n’ont pas pu prouver leur minorité, au regard des exigences draconiennes des dossiers d’instruction.

Il est donc abusif d’affirmer que 60% sont en réalité majeurs, d’autant plus que les chiffres réels, là encore, sont moindres que ceux avancés par le Rassemblement national. Alors pourquoi cette information volontairement erronée ?
Dans le Finistère, en 2019, 52 % des jeunes étrangers ont vu leur minorité contestée et ce chiffre est descendu à 32% en 2020 (2).
Ces chiffres sont facilement vérifiables sur les documents officiels du département et du Ministère de la justice.

Comment expliquer une fois de plus que le Rassemblement National se permette de diffuser des données fausses facilement vérifiables ?

 

Ce parti affirme aussi que ces jeunes sont « responsables de l’explosion de l’insécurité ».
Les statistiques officielles départementales montrent qu’il n’y a aucune explosion de l’insécurité, mais que celle-ci est stable (3).
Comment expliquer une fois de plus que le Rassemblement National se permette de diffuser des données fausses facilement vérifiables ?

De plus cette affirmation constitue potentiellement une incitation à la discrimination et à la haine. Une centaine d’avocats de région parisienne ont déposé une plainte à ce sujet (4).

Il nous semble particulièrement inquiétant qu’un parti politique fasse campagne en basant son « argumentation » sur des données qu’ils faussent volontairement. Pourquoi pousser à la discrimination de jeunes étrangers qui sont avant tout des enfants qui demandent la protection des adultes et le respect dû à tout être humain ? Les jeunes qui sont pris en charge dans notre département ne demandent qu’à s’intégrer, ils sont des étudiants et apprentis sérieux et motivés. De nombreux employeurs se félicitent de leurs qualités et implication.

Nous appelons à condamner les partis politiques qui faussent volontairement les chiffres, pourtant connus par eux et facilement vérifiables. Quelle crédibilité leur accorder ?
Nous n’acceptons pas que ces jeunes deviennent les boucs-émissaires de partis politiques démagogiques, pour des raisons bassement électorales. Pourquoi ce mépris des électeurs, tromper pour faire peur ?

Nous appelons au respect de la dignité de ces enfants et de leurs droits fondamentaux.

SIGNATAIRES :
– Ligue des droits de l’Homme – Fédération du Finistère
(Brest, Concarneau/Quimperlé, Crozon, Morlaix, Quimper)
– Les utopistes en action
– 100 pour un toit Pays de Quimperlé
– 100 pour un toit Saint-Pol-de-Léon
– 100 pour un toit Le Relecq Kerhuon
– ACTES en Cornouaille
– ADJIM – Accompagnement des jeunes isolés migrants
– AMPB – Accueil Migrants Pays Bigouden
– Attac Quimper
– Bretons solidaires, on agit
– Collectif citoyens solidaires de Cornouaille
– Collectif Humanité Plouguerneau
– EMAL 29
– France-Palestine Solidarité – Pays de Cornouaille
– Fraternité Douarnenez
– La libre pensée 29
– Les Amoureux au Ban Public-Breizh
– Le temps partagé
– Morlaix Liberté
– Morlaix Solidarité Migrants
– Solidarité Côte des Légendes
– Géraldine ALLAIRE, avocat
– Quentin BLANCHET, avocat
– Delphine CARO, avocat
– Lucie CLAIRAY, avocat
– Nicolas JOSSELIN, avocat
– Catherine LOGEAT, avocat
– Jennifer LE COM, avocat
– Nicolas PRIGENT, avocat
– Hannes VERVENNE, avocat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *